VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Tout ce qui ne rentre pas dans voitures électriques, 2 roues, tracteurs, avions, hélicoptères, drones, baignoire volante ;) etc ...
Répondre
Avatar du membre
Bug Danny
Messages : 7459
Enregistré le : 21 juil. 2013 01:00

VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Bug Danny » 16 févr. 2018 18:25

Récemment, le Québec a annoncé qu'une expérimentation de 50 VE à hydrogène aurait bientôt lieu sur leur territoire, Simon-Pierre Rioux, président de l`AVEQ, a déclaré:
« Le Québec ne doit pas investir des millions de dollars dans des stations-service à l’hydrogène pour une cinquantaine de voitures à l’hydrogène. C`est du gaspillage d’argent ». « Toutes les études de marché démontrent que la filière des voitures à l’hydrogène n`est pas rentable économiquement et le reste du monde, incluant la Chine, s’enligne pour le développement de la voiture électrique et non la voiture à l’hydrogène ».

http://www.aveq.ca/actualiteacutes/comm ... elon-laveq

Mais depuis un scandale de lobbystes a été mis à jour:

Sept proches du Parti libéral du Québec (PLQ) et du Parti libéral du Canada (PLC) sont devenus des lobbyistes dans l’offensive destinée à promouvoir l’automobile à hydrogène, qui vient de recevoir l’appui financier des gouvernements Couillard et Trudeau.

http://www.journaldemontreal.com/2018/0 ... ydrogene-1

Le gouvernement Couillard a approuvé la participation d’une haute gradée de Transition énergétique Québec à une mission de développement de la filière hydrogène au Japon, en compagnie de son conjoint lobbyiste pour Toyota.

http://www.tvanouvelles.ca/2018/02/15/u ... -lobbyiste

Et en France, quant-est-il, quand on voit les déclarations sur l'utilisation de l'hydrogène se multiplier. Des élus auraient-ils penché vers le coté obscur de l'H2 contre forte rémunération ?
Modifié en dernier par Bug Danny le 17 févr. 2018 09:27, modifié 1 fois.

Avatar du membre
JEFF85
Messages : 383
Enregistré le : 07 juin 2016 01:00
Localisation : TALMONT SAINT HILAIRE Vendée

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par JEFF85 » 16 févr. 2018 21:48

Pourquoi "côté obscur"?
L'hydrogène a des défauts, mais si tant de constructeurs investissent dans cette technologie ce n'est sûrement pas sans raisons.
N'oublions pas que c'est une des rares solutions pour stocker l'énergie en grande quantité et utiliser utilement les surplus de production. Et par ailleurs, il me semble que c'est assez complémentaire des batteries. Imaginons ce que donnerait un départ en vacances si le parc de VE représentait une part importante des véhicules en circulation.... Quel réseau de bornes pourrait assurer le service nécessaire ?

Léonard
Messages : 5970
Enregistré le : 24 janv. 2013 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Léonard » 16 févr. 2018 23:21

L'hydrogène pourra être utile ... le jour où on le le tirera pas à 95% du crackage de pétrole, ou le jour où le rendement de l'électrolyse dépassera les 10% de l'énergie utilisée ...

Léonard
Messages : 5970
Enregistré le : 24 janv. 2013 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Léonard » 16 févr. 2018 23:26

Jeric75 a écrit :
16 févr. 2018 22:43
Mais, pour réduire l'impact écologique, cela nécessite que le H2 soit produit localement avec du "trop plein" d'énergie verte (solaire, éolienne, barrage hydraulique, etc) et éventuellement acheminer par des véhicules... à H2 ou VE...
Trop plein ? Il y a plus de 60% de pétrole dans notre mix énergétique et on ose parler de "trop plein", cela me sidère.

En fait, il y a plusieurs propositions pour augmenter la rentabilité de l'électricité, avec une vraie offensive sur l'électricité renouvelable. En fait, il s'agit de retirer une partie de cette énergie quand elle serait "gratuite" pour la transformer dans une forme d'énergie que l'on pourra utiliser à des moments où l'électricité serait plus rare. Certaines des propositions ont des rendements inférieurs à 10%.

Mais, si l'éélectricité issue du renouvelable est "gratuite" qu'on arrête de taxer les clients qui doivent la subventionner via la CSPE. Car pour eux, elle n'est pas gratuite et ils peuvent le voir sur leur facture d'électricité

Avatar du membre
alainrvt
Messages : 8550
Enregistré le : 20 janv. 2014 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par alainrvt » 17 févr. 2018 08:38

Bon, on se calme dans les discussions, car c'est totalement inutile de monter le ton, ici, on s'explique COURTOISEMENT. Ce forum n'est pas AP, OK ! :rougefaché:
Membre de l'ACOZE

Association des COnducteurs de Véhicules Zéro Emission

Léonard
Messages : 5970
Enregistré le : 24 janv. 2013 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Léonard » 17 févr. 2018 14:22

Le problème de base est que l'on fait le focus sur l'électricité et que cela profite à un producteur d'énergie qui se nomme le pétrole. Actuellement, il y a des gens pour prétendre que l'électricité d'une éolienne ou d'un ensemble de PV est "gratuite"... Effectivement, sur le marché libre, elle vaut souvent zéro euros, quand on ne paye pas des industriels pour la consommer ... Cela est une pure hérésie. Car, il y a des investissements nécessaires pour construire des moyens de production d'énergie, et que les clients des distributeurs payent bien sur leurs factures de l'argent pour cette énergie "gratuite". Le système actuel est aberrant, et le terme est faible.

Il est aberrant parce qu'on fournisseur à le droit de polluer sans respecter l'adage "il faut que le pollueur soit le payeur ...". Pour respecter cet adage, il faudrait instituer une taxe carbone, ou quelque chose qui permette de transférer les coûts faramineux liés à notre dépendance au pétrole sur les utilisateurs de ce moyen de produire de l'énergie. Or, pour diverses raisons, aussi bien économique qu'électorales les organismes gouvernementaux et supra-gouvernementaux ne sont pas capables de prendre les décisions adéquates. Il y a un rapport du Sénat qui date de 2003, où toutes les décisions que l'on pourrait prendre sont exposées ...

Du coup, la France, ainsi que 7 autres pays européen, va se prendre une amende car elle n'a pas sut respecter les textes européens qui ont été mis en place et validés par les États où, pour protéger les citoyens de l'Union Européenne, on demandait d'améliorer la qualité de l'air qu'ils devaient respirer. Ces textes européens sont en place parce qu'un Président de la République française a signé il y a des années le document qui autorise leur mise en place. Ils ont du, ensuite être transcrits dans nos lois et nos normes. Or, ce qui a été fait, l'a été à dose tellement homéopathique qu'il n'y a eu aucun effet.

Cette électricité "gratuite" ne le serait pas si elle était en concurrence avec le vecteur d'énergie que l'on devrait voir diminuer : le pétrole. AU contraire, il y a fort à parier que le prix moyen de l'électricité serait plus élevé ... Mais aussi que la facture pour les clients et les contribuables soit plus basse. Car qui paye pour soutenir les investissements des producteurs de renouvelable ? Les clients et les collectivités locales. Qui paye pour les frais de santés des français malades d'un air vicié ce qui induit une diminution de 9 mois sur l'espérance de vie à 30 ans des français ? Nous tous, via nos cotisations sociales. Regardez vos fiches paye, regardez combien on paye pour la CPAM, et bien, une partie de cette somme que vous payez tous les mois, c'est parce que des gens roulent avec des voitures à moteur à combustion thermique. C'est aussi simple que cela

Léonard
Messages : 5970
Enregistré le : 24 janv. 2013 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Léonard » 17 févr. 2018 14:34

Jeric75 a écrit :
17 févr. 2018 00:09
@ Léonard, tu écris "Il y a plus de 60% de pétrole dans notre mix énergétique", vas y donne tes sources !!! De tête, en France c'est déjà 70% de nucléaire !
Je ne sais pas non plus où tu as vu que "l'électricité issue du renouvelable est "gratuite"" !!! Que fais tu de l'investissement des constructions des éoliennes et de leur raccordement.
Si j'étais méchant, je te dirais : lis les mots et comprends-les ...

Tu confonds ceci :

Image

et ceci :

Image

Je reconnais avoir fait une erreur en attribuant au seul pétrole la part de l'ensemble des productions d'énergie carbonées : pétrole, gaz et charbon.
Jeric75 a écrit :
17 févr. 2018 00:09
Désolé mai je crois vraiment qu'il faut arrêter d'écrire n'importe quoi !
Comment dire, je ne t'ai pas insulté, je n'ai rien dit de méchant contre toi, personnellement. Je te demande d'en faire de même. Si tu pense tout connaitre de l'énergie parce que tu lis des sources partiales, je peux t'assurer que tu n'es pas le premier à tenter de me faire ce procès-là. Je te conseille de croiser tes sources, de lire exactement ce que j'écris et de bien repérer les changements sémantiques qui montrent que j'élargis mon propos. Il m'arrive de déplorer de ne pas avoir de contradicteurs avec un bon niveau. Souvent ils se contentent d’ânonner ce qu'ils ont lu dans des médias très partiaux à la limite de ce que l'on nomme aujourd'hui des fakes-news. Si on veut un débat de qualité, il faut que tout le monde fasse un effort. Or là, tu me rentre dedans en faisant une erreur grossière. Reprends-toi, ce sera mieux pour tout le monde.

Pascal85
Messages : 1044
Enregistré le : 29 oct. 2013 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Pascal85 » 17 févr. 2018 17:51

C'est bien que Bug Danny nous communique ces informations. Actuellement en France Toyota et Air Liquide font fortement pression sur les élus pour les convaincre du bien fondé de l'hydrogène.
Un club d'élus favorables à cette filière a récemment été crée.

Sur ce sujet j'ai un avis réservé. Je vois des applications de l'hydrogène (vert !) meilleures dans certains secteurs que dans l'automobile : engins de chantiers, plaisance, ferroviaire...

Concernant l'automobile autant je suis favorable et convaincu de la pertinence du véhicule à batterie pour des courtes et moyennes distances autant je m'interroge sur la pertinence sinon la viabilité du VE pour les longues distances nécessitant la recharge de haute, voire très haute puissance, des investissements de renforcement de réseau ou de Smart Charging très élevés. Je crains que le prix final du KWh s'envole et nous fasse perdre un des avantages comparatifs du VE.
Et doit on encourager la course à la puissance et à l'autonomie des VE qui se traduit par une augmentation de la masse des véhicules, source de gaspillage d'énergie, une pression accrue sur l'approvisionnent en matières premières nécessaires aux batteries, un renchérissement de ces approvisionnements...voir évolution du prix du cuivre et du cobalt.

Tesla, maintenant les allemands via Ionity (premières demandes de raccordement de bornes de très hautes puissances déposées auprès d'Enedis) sont partis dans ce modèle...est ce le plus vertueux ?
J'adore la Tesla, son design, sa puissance. Mais c'est une américaine, une dévoreuse d'énergie de 2 tonnes incapable de consommer moins de 18/19 kWh aux 100 km (néanmoins assez efficace en rapport à sa masse). Un exemple à suivre ?
le Vendée Energie Tour reviendra en 2019, réservez votre première semaine jusqu'au 9 juin

Léonard
Messages : 5970
Enregistré le : 24 janv. 2013 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Léonard » 17 févr. 2018 18:03

Pascal85 a écrit :
17 févr. 2018 17:51
Concernant l'automobile autant je suis favorable et convaincu de la pertinence du véhicule à batterie pour des courtes et moyennes distances autant je m'interroge sur la pertinence sinon la viabilité du VE pour les longues distances nécessitant la recharge de haute, voire très haute puissance, des investissements de renforcement de réseau ou de Smart Charging très élevés. Je crains que le prix final du KWh s'envole et nous fasse perdre un des avantages comparatifs du VE.
Je partage cet avis. Sur le forum Zoé, j'ai déjà signalé que pour moins le véhicule longue distance devrait avoir un moteur thermique sur ban (donc fonctionnant à son rendement optimal, environ 30-35%) entrainant un alternateur qui charge des batteries et ensuite on alimente un ou plusieurs moteurs électriques qui entraînent le véhicule. Je pense qu'un tel engin aurait un rendement global d'environ 28%, là où les véhicules thermiques ont un rendement proche de 20%..
Pascal85 a écrit :
17 févr. 2018 17:51
Et doit on encourager la course à la puissance et à l'autonomie des VE qui se traduit par une augmentation de la masse des véhicules, source de gaspillage d'énergie, une pression accrue sur l'approvisionnent en matières premières nécessaires aux batteries, un renchérissement de ces approvisionnements...voir évolution du prix du cuivre et du cobalt.
Je pense que l'on devrait taxer tous les véhicules qui peuvent rouler à plus de 150 km/h ou qui ont une puissance supérieure à 150 cv...
Pascal85 a écrit :
17 févr. 2018 17:51
Tesla, maintenant les allemands via Ionity (premières demandes de raccordement de bornes de très hautes puissances déposées auprès d'Enedis) sont partis dans ce modèle...est ce le plus vertueux ?
J'adore la Tesla, son design, sa puissance. Mais c'est une américaine, une dévoreuse d'énergie de 2 tonnes incapable de consommer moins de 18/19 kWh aux 100 km (néanmoins assez efficace en rapport à sa masse). Un exemple à suivre ?
Je ne pense pas que Tesla soit un exemple à suivre

Avatar du membre
alainrvt
Messages : 8550
Enregistré le : 20 janv. 2014 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par alainrvt » 18 févr. 2018 10:06

+10 avec vous deux, la course à la puissance de nos jours est une ineptie et un énorme gaspillage. D'autant plus que les voies routières deviennent drastiquement limitées en vitesse pour des raisons de sécurité. Ce qui me chagrine en effet, c'est de voir des constructeurs réagir devant TESLA et de proposer des produits identiques ( en majorité nos voisins allemands : ils n'ont toujours rien compris à la transition énergétique). D'ailleurs, il ne faudrait pas non plus qu'on se lance de nouveau dans le tout électrique car en effet, pour les longues distances la batterie restera limitée, et le H2 pourrait en effet être une solution, mais totalement inabordable de nos jours pour le particulier. Le train, avec une organisation sérieuse et non pas le bazar actuel, serait LA solution, amélioration du fret, transport des passagers avec leur voiture perso électrique ( plus besoin de grosses batteries !). Allez, on peut rêver !
Membre de l'ACOZE

Association des COnducteurs de Véhicules Zéro Emission

Avatar du membre
alainrvt
Messages : 8550
Enregistré le : 20 janv. 2014 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par alainrvt » 18 févr. 2018 11:30

J'aime bien l'i3 pour l'avoir conduite pendant 4 jours, mais je n'ai jamais eu besoin de ses 170 cv et d'atteindre 150 km/h, car on est au-dessus des limites de vitesse autorisée. En effet, la TESLA, pour aussi l'avoir conduite pendant 4 jours et plus de 1000 km, tu n'es pas obligé de faire péter les 400 bourrins et de monter à 250 km/h, mais il faut alors reconnaître : à quoi cela sert ?
Membre de l'ACOZE

Association des COnducteurs de Véhicules Zéro Emission

Léonard
Messages : 5970
Enregistré le : 24 janv. 2013 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Léonard » 18 févr. 2018 12:17

Ma première R5 faisait 50 Cv, et je pouvait doubler aussi très rapidement les poids lourds... Avant de sur-réagir, surtout en répétant les arguments "standards" d'une certaine presse automobile, il faudrait faire l'effort de comparer ce qui existe.

Avec ma Zoé, il m'arrive d'être bloqué en accélération dérrière des véhicules diesel bien plus puissants, mais qui sont limités dans leur accélération par les capacités de leurs moteurs, et le poids de leurs véhicules.

Avatar du membre
Bigfoot
Messages : 10403
Enregistré le : 01 mai 2014 01:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Bigfoot » 18 févr. 2018 12:21

Il y a bien des taxes de plus en plus contraignantes pour les thermiques puissantes ( en fonction du CO2 ou de la puissance fiscale )
Il pourrait en être de même ( plutôt avec une modulation ( diminution ) des aides tant qu’il y en a ) mais je suis contre, c’est déjà assez difficile de convertir les gens au VE ...

Quand le VE se verra à tous les coins de rue, on en reparlera.
Un sujet un projet de loi de plafonner la prime par rapport à un prix de VE avait été déjà bien débattu sur les forum AP et Zoe
:trefle: Ioniq EV :coeur: depuis le 29/9/17 Et 54000 km en Zoe (2014->2017)
À ceux qui s’enrichissent grâce au pétrole :caca: , je ne roule plus pour vous ! :langue1:
Membre de l'ACOZE, "Association des COnducteurs d'automobiles Zéro Emission" acoze.org blog.acoze.org Facebook Twitter Youtube

Avatar du membre
alainrvt
Messages : 8550
Enregistré le : 20 janv. 2014 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par alainrvt » 18 févr. 2018 12:39

Oui, en effet Bigfoot, j'ai vu cela, et c'est loin d'être idiot !
Membre de l'ACOZE

Association des COnducteurs de Véhicules Zéro Emission

Avatar du membre
Bigfoot
Messages : 10403
Enregistré le : 01 mai 2014 01:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Bigfoot » 18 févr. 2018 18:54

Un ami d’un cousin a décidé d’arrêter les voitures très puissantes, et pourtant il en claquait de l’argent dedans ... ce qui remplissait bien les caisses de l’état.
Par principe, pas par faute de moyens.

La goutte d'essence qui a débordé du réservoir c’est celle-ci :
Le nouveau "super malus" est officiellement adopté.
Il faudra désormais payer une taxe pour les voitures de plus de 10 chevaux fiscaux, même d'occasion.
Après la confirmation du malus 2018 toujours plus coûteux et désormais applicable dès les 120 grammes / kilomètre de CO2, voilà une autre "bonne nouvelle" pour les amateurs d'automobiles.

L'Assemblée Nationale vient en effet de confirmer l'application, dès le 1er janvier 2018, du fameux "super malus" qui touchera tous les véhicules de 10 chevaux fiscaux ou plus, qu'ils soient neufs ou d'occasion.

Jusqu'à 8000 euros supplémentaires
Cette taxe, qui s'additionne au malus des véhicules neufs, s'attaque donc aux véhicules dont la puissance fiscale égale ou dépasse 10 chevaux fiscaux. Comptez 100 euros pour un véhicule de 10 ou 11 chevaux fiscaux neuf, 500 euros pour un véhicule de 12 à 14 chevaux fiscaux neuf, ou 1000 euros pour les véhicules neufs de 15 chevaux fiscaux ou plus. Mais ce n'est pas tout : à partir de 36 chevaux fiscaux, chaque cheval fiscal supplémentaire coûtera 500 euros de plus jusqu'à la limite maximale de 8000 euros. Ce qui signifie donc que toutes les voitures neuves très puissantes imposeront le règlement d'un "super malus" de 8000 euros.

Et comme les véhicules d'occasion se verront seulement exonérées d'un dixième de ce super malus par année d'ancienneté, ils n'y échapperont pas non plus.
Certains trouveront ça normal, d’autres non, pas besoin de commenter, je ne souhaite pas relancer le débat.
:trefle: Ioniq EV :coeur: depuis le 29/9/17 Et 54000 km en Zoe (2014->2017)
À ceux qui s’enrichissent grâce au pétrole :caca: , je ne roule plus pour vous ! :langue1:
Membre de l'ACOZE, "Association des COnducteurs d'automobiles Zéro Emission" acoze.org blog.acoze.org Facebook Twitter Youtube

Avatar du membre
JEFF85
Messages : 383
Enregistré le : 07 juin 2016 01:00
Localisation : TALMONT SAINT HILAIRE Vendée

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par JEFF85 » 20 févr. 2018 22:57

Sans vouloir relancer ce débat, mais pour que chacun se fasse une idée plus précise, j'aimerais bien que l'on précise ce qu'est la puissance d'un moteur électrique ?
Pour moi, un moteur électrique a la propriété de délivrer grosso modo la puissance que lui fournit la source électrique qui l'alimente. Si l'on double, ou plus, la puissance de la source on double ou à peu près la puissance délivrée par le moteur.
La question est : combien de temps ?
Cela dépend de "l'image thermique" du moteur en fonction de l'utilisation que l'on en fait, qui permet de déterminer la température max qu'atteindront les bobinages, ce qui déterminera la durée de vie du moteur.
J'ai couramment utilisé dans l'industrie lourde des moteurs à 2 fois ou plus leur "puissance nominale" (puissance en régime permanent).
Dans le cas du VE les puissances annoncées sont des puissances "crête", qui sont assez représentatives de ce que l'on peut ressentir en les conduisant dans les conditions actuelles de circulation. Et elles tiennent compte, non seulement du moteur, mais aussi de l'électronique et de la batterie....
Ex: la I3 (1e version).
Moteur : puissance 125kW (170CV) pendant 30s
75kW en régime permanent
Électronique : idem
Batterie : 140kW en pointe
40kW en régime continu. (on trouve parfois d'autres chiffres, mais ça ne change pas grand chose au raisonnement).

Il en va de même pour tous les VE (on se souvient du procès fait à Tesla parce que les puissances annoncées n'étaient pas disponibles en permanence).

Je suis d'ailleurs persuadé que tout ceci n'est pas étranger à la non homologation d'une capacité de traction pour les VE.

Même le législateur s'est rendu compte de tout cela puisque en ce qui concerne les motos électriques la conduite avec le permis "voiture" est limitée aux machines de 11kW contre 15kW pour les thermiques....

Avatar du membre
Bigfoot
Messages : 10403
Enregistré le : 01 mai 2014 01:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Bigfoot » 20 févr. 2018 23:06

Je connais peu les caractéristiques des moteurs électriques et je suis intéressé.
En tant qu’utilisateur, je constate que la motorisation électrique ( hors longs trajets ) est parfaite pour les voitures :
Silence
Absence de boîte de vitesse
Souplesse
Consommation faible à faible vitesse, la majeure utilisation des voitures, mais avec du couple dès le démarrage pour s’elancer même sans une grande puissance ( gâchée sur une thermique )
Rendement élevé qui permet de se rendre compte de l’energie nécessaire à avancer qui croit exponentiellement avec la vitesse. ( et incite à la conduite plus prudente et responsable )
Simplicité

Et tant d’autre encore
:trefle: Ioniq EV :coeur: depuis le 29/9/17 Et 54000 km en Zoe (2014->2017)
À ceux qui s’enrichissent grâce au pétrole :caca: , je ne roule plus pour vous ! :langue1:
Membre de l'ACOZE, "Association des COnducteurs d'automobiles Zéro Emission" acoze.org blog.acoze.org Facebook Twitter Youtube

Avatar du membre
Bug Danny
Messages : 7459
Enregistré le : 21 juil. 2013 01:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Bug Danny » 21 févr. 2018 08:28

JEFF85 a écrit :
20 févr. 2018 22:57
Je suis d'ailleurs persuadé que tout ceci n'est pas étranger à la non homologation d'une capacité de traction pour les VE.
les Kangoo ZE sont homologués d'office pour tracter. Pourtant leur moteur et autonomie étaient plus faibles que la zoe .

Avatar du membre
Teirhy
Messages : 4457
Enregistré le : 23 févr. 2015 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Teirhy » 21 févr. 2018 08:29

JEFF85 a écrit :
20 févr. 2018 22:57
..

Il en va de même pour tous les VE (on se souvient du procès fait à Tesla parce que les puissances annoncées n'étaient pas disponibles en permanence)....
je connais au moins une exception, le soul, 81kW de moteur, 90kW de batterie (et >300kW crête), je crois bien que c'est le seul ve bridé par le moteur et non par la batterie (avec peut-être la ioniq)
Roule en SoulEV
Membre de l'ACOZE, "Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission"   http://www.acoze.fr

le Vendée Energie Tour reviendra en 2019, réservez votre première semaine jusqu'au 9 juin

Léonard
Messages : 5970
Enregistré le : 24 janv. 2013 00:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par Léonard » 21 févr. 2018 14:49

Et si on inversait la question ? Quelle est la puissance effectivement nécessaire ? Il y a des véhicules dont la puissance maximale ne peut être atteinte que sur un circuit, ou alors en infraction avec le Code de la Route. Il y a des véhicules où la puissance maximale ne sera pratiquement jamais utilisée, sauf pour frimer devant les copains... Et là, il y a des chances pour que le conducteur se viande lamentablement.

En fait, sur la plupart des VT la puissance annoncée n'est pas disponible en permanence...

Avatar du membre
max7824
Messages : 487
Enregistré le : 11 oct. 2016 01:00

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par max7824 » 21 févr. 2018 15:32

JEFF85 a écrit :
20 févr. 2018 22:57
Sans vouloir relancer ce débat, mais pour que chacun se fasse une idée plus précise, j'aimerais bien que l'on précise ce qu'est la puissance d'un moteur électrique ?
Pour moi, un moteur électrique a la propriété de délivrer grosso modo la puissance que lui fournit la source électrique qui l'alimente. Si l'on double, ou plus, la puissance de la source on double ou à peu près la puissance délivrée par le moteur.
La question est : combien de temps ?
Cela dépend de "l'image thermique" du moteur en fonction de l'utilisation que l'on en fait, qui permet de déterminer la température max qu'atteindront les bobinages, ce qui déterminera la durée de vie du moteur.
J'ai couramment utilisé dans l'industrie lourde des moteurs à 2 fois ou plus leur "puissance nominale" (puissance en régime permanent).
Dans le cas du VE les puissances annoncées sont des puissances "crête", qui sont assez représentatives de ce que l'on peut ressentir en les conduisant dans les conditions actuelles de circulation. Et elles tiennent compte, non seulement du moteur, mais aussi de l'électronique et de la batterie....
Ex: la I3 (1e version).
Moteur : puissance 125kW (170CV) pendant 30s
75kW en régime permanent
Électronique : idem
Batterie : 140kW en pointe
40kW en régime continu. (on trouve parfois d'autres chiffres, mais ça ne change pas grand chose au raisonnement).

Il en va de même pour tous les VE (on se souvient du procès fait à Tesla parce que les puissances annoncées n'étaient pas disponibles en permanence).

Je suis d'ailleurs persuadé que tout ceci n'est pas étranger à la non homologation d'une capacité de traction pour les VE.

Même le législateur s'est rendu compte de tout cela puisque en ce qui concerne les motos électriques la conduite avec le permis "voiture" est limitée aux machines de 11kW contre 15kW pour les thermiques....
Merci pour ce petit rappel sur les moteurs electriques :ugeek:

Avatar du membre
fzik
Messages : 365
Enregistré le : 20 nov. 2017 16:06
Localisation : Gironde (Langon)

Re: VE à Hydrogène. Début de scandale au Québec

Message par fzik » 03 mars 2018 18:17

Hormis lors d'une accélération franche, on n'utilise pas la puissance complète du véhicule. Avoir 150 cv ne sert pas à grand chose, la plupart du temps. Mais c'est vendeur.
Et sur un VT, c'est encore plus rare; et surtout pas longtemps, car on change de vitesse (surtout avec un diesel).
Le seul avantage, c'est d'avoir une reprise plus vive, entre un véhicule de 80 cv et un de 150 cv.

Si on a pas encore réussi à limiter la puissance d'un moteur thermique, pour des raisons de ventes; pourquoi limiterait-on la puissance d'un VE !
Nissan Leaf 2016 Accenta 30kWh, Rouge Magnétique ! Depuis le 07 mars 2016. 70 439 km au 06/09/18.
Image
Nissan Leaf 40 kWh N-Connecta, commandé pour mars 2019.

Image

Répondre