Qualité de l'air améliorée : un bon signe ?

Dans ce jardin ZEN, venez discuter de tout et de rien :)
Léonard
Messages : 6929
Enregistré le : 24 janv. 2013 00:00

Re: Qualité de l'air améliorée : un bon signe ?

Message par Léonard » 05 avr. 2020 14:13

Flo01 a écrit :
05 avr. 2020 06:50
En ce moment, les gens, les médias, les "experts", ... parlent de l'après et des changements des modes de vie. Je l'espère mais je pense, vu la façon de penser (ou ne pas penser) d'une grande majorité, que très vite tout reviendra "comme avant", on surconsommera des produits moins chers provenant de l'étranger tout en se plaignant et manifestant sur la fermeture d'entreprises françaises (donc chômage), du manque de commerces et services de proximité (que l'on utilise pas) et de la morosité de l'agriculture française (alors que l'on ne consomme pas local).
Donc oui, peut être un petit nombre de gens (et ça sera déjà bien) verront les choses autrement et changeront leur mode de vie mais le "tout pour sa gueule" reviendra très vite.

Je sais, je suis de nature pessimiste ou alors réaliste.
En fait, toutes les crises laissent une marque dans la société, cette marque dépend de l'intensité de la peur et du ressenti de la population. Là, pas mal de gens ont peur. Actuellement, pas mal cherchent dans les décideurs un bouc émissaire pour éradiquer leurs peurs. Si les décideurs arrivent à renverser la tendance cette peur devra trouver un exutoire. Cet exutoire peut être notre système de société, car de tout coté, on veut revenir à une meilleure maîtrise de l'évolution de la société... Le tout est de savoir comment on veut obtenir cela. Je participe à 2 enquêtes de santé différentes, mais toutes les 2 pilotées par les pouvoirs publics. D'un coté le réseau sentiweb pour la surveillance de la grippe, de l'autre le réseau nutrinet-santé, qui dépend d'une unité de l'INSERM : Etude nutrinet-santé
L'étude NutriNet-Santé a obtenu un avis favorable du Comité de Qualification Institutionnelle de l'Inserm (CQI/IRB 0000388, FWA00005831) en date du 10 juillet 2008 (n° 08-008).

Son financement est assuré exclusivement et intégralement par des institutions publiques : le Ministère des Affaires sociales et de la Santé, Santé Publique France, l'Université Paris 13, l'Inserm, l'Inra, le Cnam et le Centre de Recherche en Epidémiologie et Statistiques Sorbonne Paris Cité.

L'étude NutriNet-Santé bénéficie également d'un soutien financier complémentaire de l'association des Nutrinautes et Suvimaxiens.
Et hier, j'ai vu des questions assez étonnante dans le cadre d'une enquête sur le Covid19 :
Pour résoudre la crise du coronavirus, est-ce que vous avez confiance dans l’action des pouvoirs publics ?
Pour résoudre la crise du coronavirus, est-ce que vous avez confiance dans la capacité des scientifiques à trouver des solutions ?
Les dépenses de santé sont trop élevées en France :
Il n'y a pas de raison de limiter les dépenses car la santé n'a pas de prix :
En France, tout le monde est soigné de la même manière quel que soit le lieu où on habite :
L’État devrait consacrer plus d’argent aux hôpitaux publics :
A chacune de ces questions, les choix possibles étaient : Oui, tout à fait; Oui, plutôt; Non, plutôt pas; Non, certainement pas; Je ne sais pas. Je pense qu'il va y avoir plusieurs sondages, dans les prochains temps avec des questions similaires. Ensuite, le gouvernement, s'il ressent l'envie des français devra faire des choix. Oui, la santé, surtout de pointe coûte cher. On le voit aux USA où certaines personnes se sont retrouvées avec une facture très salée. Ne vous en faites pas, la facture en France doit être du même niveau, mais c'est la sécu et les mutuelles qui payent, d'abord.

Donc, si les français ont vraiment eu peur, il y a des choses qui changeront. Mais, oseront-ils aller au bout de la logique ?
Membre du comité de l'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Répondre

Retourner vers « Le jardin électrique »