Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Avatar du membre
cbrown
Messages : 1940
Enregistré le : 03 févr. 2019 09:21
Localisation : Sénart, Seine-et-Marne
Contact :

Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par cbrown » 15 juil. 2020 17:16

Le 10 septembre 2020 est prévu à Auxerre :
https://www.mobilite-electrique-yonne.org/

Ça pourrait m'intéresser d'y aller au nom de l'ACOZE France (sauf erreur de ma part, c'est gratuit). Qu'en pensez-vous ? Quels sont les éléments du programme les plus intéressants, et qui faudrait-il aller voir en priorité ? Quels sujets faudrait-il aborder, et quels documents diffuser (et à qui) ?
Membre du Comité Directeur de l'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission
Nissan Leaf II 40kWh Tekna depuis début 2019

Gavzel
Messages : 1309
Enregistré le : 01 mars 2016 00:00

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par Gavzel » 15 juil. 2020 17:47

D'après le programme, cet évènement semble totalement tourné vers les entreprises et l'aspect technique de la transition écologique.

Je ne pense pas que l'ACOZE puisse tirer un quelconque bénéfice de cet évènement.
Adhérente d'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Le Livre Blanc de l'ACOZE - Support client Chargemap

Avatar du membre
Bug Danny
Messages : 8389
Enregistré le : 21 juil. 2013 01:00

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par Bug Danny » 15 juil. 2020 18:51

Très branchés ... hydrogène !
Co-fondateur de l'Acoze

Avatar du membre
Do_Lefebvre
Messages : 1531
Enregistré le : 12 mai 2018 11:45
Localisation : Rueil-Malmaison
Contact :

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par Do_Lefebvre » 15 juil. 2020 19:18

Certes mais si nous ne parlons qu’avec les gens qui sont à 100% en phase avec nos idées nous ne risquons pas de convaincre ceux qui ne le sont pas.

L’hydrogene fait effectivement parti du programme mais au moins on parle bien de véhicules électriques sans faire semblant que les voitures à hydrogène ne sont pas des voitures électriques. C’est déjà un peu mieux.

Et puis c’est l’occasion rêvée pour demander à ce que l’on nous explique comment une chaîne interposant entre l’énergie produite et l’énergie consommée 2 étages supplémentaires de conversion ( Consommation d’electricité à un bout pour produire l’hydrogène à un bout , utilisation de l’hydrogène pour produire de l’électricité à l’autre bout) avec un rendement moyen à la moindre chance d’être plus économe en énergie que celle dans laquelle ces étages de conversion n’existent pas.
Adhérent d'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Faites connaitre notre page Linkedin
------------------------------------------------------
Zoe ZE 50 R135 Intens Bleu Céladon DC50 Easy Link 9,3" Pack Hiver
Borne de recharge EVBox Homeline 3,7Kw ZEplug en copropriété

Avatar du membre
cbrown
Messages : 1940
Enregistré le : 03 févr. 2019 09:21
Localisation : Sénart, Seine-et-Marne
Contact :

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par cbrown » 15 juil. 2020 20:18

L'événement a le mot "électrique" dans le titre déjà et le nombre de participants (constructeurs, énergéticiens, collectivités) est important. L'hydrogène n'est pas le problème, c'est la production. Il semble qu'il sera imposé par les industriels et les états, autant d'impliquer et s'informer.
Membre du Comité Directeur de l'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission
Nissan Leaf II 40kWh Tekna depuis début 2019

Avatar du membre
alainrvt
Messages : 13014
Enregistré le : 20 janv. 2014 00:00

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par alainrvt » 16 juil. 2020 08:30

Tout est intéressant, c'est le même type de réunion à laquelle j'ai assisté sur Strasbourg, on y va pour écouter les nouveautés en live, et si possible discuter pendant les pauses. L'hydrogène semble reprendre du poil de la bête malgré tout, articles dans "Challenges" : l'hydrogène va t-il tuer la voiture électrique? (article du 9 juillet). Le prix élevé résiderait aussi dans la construction des réservoirs ( 700 bars à contenir quand même) et les stations quasi inexistantes pour le moment. Cela sent encore les pétroliers à la manoeuvre derrière tout ça !
Normalement c'est gratuit, mais s'il y a des frais, envoie la note. Comme dit Dominique, notre présence est souhaitable.
Président d'ACOZE FRANCE
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Avatar du membre
Bug Danny
Messages : 8389
Enregistré le : 21 juil. 2013 01:00

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par Bug Danny » 17 juil. 2020 18:42

Si vous voulez bien débroussailler le sujet sur l'hydrogène, pour pouvoir répondre si un des participants essaye de vous "bourrer le mou", voici une vidéo qui fait bien le tour des avantages et inconvénients de l'hydrogène :



Par exemple, j'ai retenu que pour fabriquer tout l'H2 actuellement utilisé uniquement par l'industrie avec de l'électricité pour électrolyse (donc décarbonée), il faudrait l'ensemble de la production d'électricité européenne, par an.
Co-fondateur de l'Acoze

Gavzel
Messages : 1309
Enregistré le : 01 mars 2016 00:00

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par Gavzel » 17 juil. 2020 19:38

Super vidéo très pédagogique qui correspond à ce que je savais de l'hydrogène.

Pour les VE des particuliers, ce ne sera jamais intéressant.
Adhérente d'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Le Livre Blanc de l'ACOZE - Support client Chargemap

Avatar du membre
cbrown
Messages : 1940
Enregistré le : 03 févr. 2019 09:21
Localisation : Sénart, Seine-et-Marne
Contact :

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par cbrown » 20 juil. 2020 10:27

J'ai envoyé ma demande de participation.

Je me suis inscrit à toutes les tables rondes, y compris l'hydrogène. Mais c'est bien la partie électrique qui paraît la plus intéressante aujourd'hui.
Membre du Comité Directeur de l'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission
Nissan Leaf II 40kWh Tekna depuis début 2019

Avatar du membre
cbrown
Messages : 1940
Enregistré le : 03 févr. 2019 09:21
Localisation : Sénart, Seine-et-Marne
Contact :

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par cbrown » 12 sept. 2020 09:36

Voici une première ébauche de CR (je l'ai fait vite, peut-être quelques erreurs, imprécisions, ou oublis) :
  • Événement organisé à Auxerre
  • Premier thème : quel modèle économique pour la mobilité électrique ? Animé par Michel Forissier de VALEO.
    • Roule lui-même en voiture électrique
    • Présentation de l'histoire des motorisations (électrique, thermique) puis projection pour l'avenir
    • Considère que le VT l'a emporté surtout en raison de la densité énergétique
    • Considère que le VT ne peut pas être optimisé davantage, et que les émissions des GES et le contexte réglementaire annonce le déclin terminal du VT (il n'a pas abordé le sujet des réserves du pétrole, disponibilité, viabilité économique)
    • VALEO mise sur la voiture électrique (leur technologie a permis la Citroën AMI), va lancer une gamme de bornes AC 7-22kW, peut-être DC plus tard.
    • VALEO ne considère pas l'hydrogène comme priorité, son usage serait limité à une option de prolongateur d'autonomie sur certains modèles de voiture et surtout pour les transports lourds. Il rappelle qu'un véhicule à hydrogène est un véhicule électrique avec une petite batterie, rechargé par un groupe électrogène alimenté par la pile à combustible à hydrogène. Pour les transports lourds, l'enjeu est au temps d'immobilisation et le poids des batteries : une solution qui est compatible avec la charge utile est privilégié.
    • Il a toutefois indiqué un très faible rendement de l'hydrogène : un BEV exploite 87% de l'énergie produite, un véhicule à hydrogène n'exploite que 22%. Pour rouler à l'hydrogène, il faut produire 4 fois plus d'électricité.
    • Le modèle économique change, il faut sortir les concessions des zones industrielles pour les situer dans les zones de bureaux et zones commerciales et offrir de nouveaux services, car l'entretien est réduit, réduisant ainsi le CA des concessions.
    • Réinventer le modèle de propriété (passer à LOA/LLD, partage etc)
    • Réinventer les formes de transport (drones, véhicules autonomes de livraison)
    • Marché du rétrofit : oui, mais plutôt une opportunité limitée dans le temps. Certains véhicules professionnels ayant nécessité des transformations importantes (PMR, camions de pompiers, ambulances, etc) doivent continuer à accéder aux zones à faibles émissions, et le rétrofit revient moins cher que l'adaptation d'un véhicule neuf.
  • Dans la table ronde qui suivait :
    • Frédéric Sougmagnac (ENEDIS) indiquait que le rétrofit n'était pas économiquement viable pour une flotte pour des raisons de maintenance et de garantie. ENEDIS espère basculer à l'électrique pour les véhicules d'intervention (type Master) dès lors que l'autonomie en charge dépasse au moins 150km/j en cycle mixte.
    • Régis Morisson (LA POSTE) a mesuré la bascule économique d'une Kangoo VT vs VE à une tournée de 55km. En cycle urbain, ce n'est pas atteint (mais cela permet de circuler par temps des restrictions anti-pollution) par contre ça l'est en zone non-urbain. Tous les facteurs veulent rester en VE (idem ENEDIS).
    • RM a souligné l'importance d'imposer un stage d'éco-conduite aux conducteurs avant de leur confier un VE.
    • Philippe FOLLET (EDF) confirme qu'une électrification massive du parc de véhicules ne nécessite pas une augmentation de la production électrique. Au contraire, cela pourrait être bénéfique, car cela permet de lisser et décaler la production et la demande avec la V2G, même s'il y a des pertes de transformation.
  • Discussion sur l'hydrogène :
    • Faisant référence au Plan Hydrogène du gouvernement (date, montant, durée), aucun acteur ne la positionnait comme une solution pour la mobilité individuelle, elle cible clairement les transports lourds (camions, bus, trains, bateaux, avions). Son avantage (à terme, d'où l'investissement en R&D) serait le poids vs celui d'une batterie, ce qui permet de garantir une charge utile. L'intermodalité et le report modal n'a pas été évoqué.
    • Le budget R&D vise également à développer la production décarbonnée, le stockage (éviter les explosions), la sécurité des réservoirs, les métiers de certification, de distribution.
    • Le lien avec les EnR a été mis en avant. Toutefois, l'ACOZE France a posé la question pour savoir s'il fallait penser déjà à construire de nouvelles centrales pour ne pas se retrouver dans une impasse. La réponse (Hynamics) mettait en avant l'utilisation des EnR, tout en admettant que cela pourrait poser des problèmes (limiter les capacités de production H2, ne pas pouvoir répondre à la demande).
    • Les stations H2 étant coûteuses, elles doivent être multimodales : proches des chemins de fers, des centres logistiques. Une petite station pour desservir une flotte d'une dizaine de bus ne sera pas rentable et nécessiterait une alimentation électrique coûteuse.
  • SDEY - Syndicat des Energies de l'Yonne
    • Emanation des collectivités
    • N'a pas eu de schéma directeur, a dû déployer des bornes (dont une proportion relativement élevée des bornes rapides) à la demande des élus (à des endroits parfois mal desservis, sans commerces, sans toilettes, etc). Bornes isolées, mais augmentation forte de la demande en 2020 (hors période de confinement)
    • Objectif : au moins une borne rapide tous les 20 km. Mise en place des bornes THP (validation projet début automne 2020) ; toutefois toujours sans schéma directeur et dans une logique des bornes isolées.
    • L'ACOZE France a proposé de travailler avec eux, à suivre, mais a priori proposition bien accueillie.
    • Notre partenaire, Freshmile, reprend la gestion du réseau d'ici fin 2020.
  • Plusieurs moments d'échange amicaux entre l'ACOZE France (Christopher BROWN) et FFAUVE (Stéphane SEMERIA).
  • Présentation et essais de nombreuses voitures électriques (VW ID.3, Citroën ë-C4, Honda-e, Mini, e-208, Corsa-e, Mazda, Nissan Leaf dont modèle "coupé en 2"), plusieurs hybrides et Toyota Mirai (hydrogène).
Je vais essayer d'en faire un article sur le blog (j'ai créé un début en brouillon) mais cela risque d'attendre plusieurs jours.
Membre du Comité Directeur de l'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission
Nissan Leaf II 40kWh Tekna depuis début 2019

Avatar du membre
Bug Danny
Messages : 8389
Enregistré le : 21 juil. 2013 01:00

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par Bug Danny » 12 sept. 2020 09:54

Superbe CR.
Co-fondateur de l'Acoze

Avatar du membre
alainrvt
Messages : 13014
Enregistré le : 20 janv. 2014 00:00

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par alainrvt » 12 sept. 2020 15:18

Merci Christopher..Très instructif ! Tu peux rajouter que Freshmile est sur le coup en remplacement de SPIE pour reprendre le réseau existant.Pas de projet de rajouts de nouvelles bornes pour le moment, mais cela peut rapidement évoluer d'ici la fin de l'année.
Président d'ACOZE FRANCE
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Avatar du membre
Do_Lefebvre
Messages : 1531
Enregistré le : 12 mai 2018 11:45
Localisation : Rueil-Malmaison
Contact :

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par Do_Lefebvre » 12 sept. 2020 19:11

Excellent Christopher ! Merci de nous avoir représentés.
Adhérent d'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Faites connaitre notre page Linkedin
------------------------------------------------------
Zoe ZE 50 R135 Intens Bleu Céladon DC50 Easy Link 9,3" Pack Hiver
Borne de recharge EVBox Homeline 3,7Kw ZEplug en copropriété

Avatar du membre
cbrown
Messages : 1940
Enregistré le : 03 févr. 2019 09:21
Localisation : Sénart, Seine-et-Marne
Contact :

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par cbrown » 16 sept. 2020 16:55

Proposition d'article pour notre blog :
ACOZE FRANCE a participé à l'événement « Mobilité Électrique Yonne » à la Maison de l'Entreprise à Auxerre (89) le 10 septembre 2020. Organisé par l'UIMM Yonne, le MEDEF Yonne et GISAero, en présence de nombreuses concessions automobile et autres partenaires tels qu'ENEDIS et SDEY 89, cet événement a réuni de nombreux acteurs de la mobilité électrique autour de plusieurs tables rondes. Au programme : « La mobilité électrique, un coût ou un gain pour votre entreprise ? », « Hydrogène : un appui à la mobilité électrique, votre carburant de demain ? », des retours d'expérience et essais et démonstrations de véhicules des exposants présents.

Image

Arrivé à l’événement en voiture électrique (un minimum de cohérence s’impose après tout...) à 8h30, nous avons pu bénéficier de la mise à disposition d’une prise de courant 230V, parfaite pour récupérer les 140km de la route de retour avant la fin de la journée. Notre véhicule s’est retrouvé bien entouré avec des véhicules d’exposition, dont une Citroën ë-C4, VW ID.3, Honda-e, Corsa-e, Peugeot e-208, Mini électrique et Mazda MX-30 ainsi que plusieurs Nissan dont le fameux « Leaf coupée en 2 ». Un seul modèle avec une pile à combustible était présenté, la Toyota Mirai.

Image

Le 1er thème de la journée était la recherche des nouveaux modèles économiques autour de la mobilité électrique. Présenté par Michel FORISSIER (VALEO), qui roule lui-même en voiture électrique, il a d’abord expliqué que, même si les premières voitures étaient bien électriques, c’est notamment la densité énergétique du pétrole qui a donné l’avantage au moteur thermique pendant le siècle dernier. Mais, comme il n’est plus possible d’optimiser davantage le moteur à combustion sans électrification, comme les enjeux réglementaires et environnementaux sont de plus en plus forts, le déclin terminal du moteur thermique est déjà amorcé.

Ensuite il a abordé le recours à l’hydrogène. Pour rappel, un véhicule « hydrogène » est aussi un véhicule électrique, il est simplement doté d’une petite batterie qui se recharge en permanence grâce à la combustion de l’hydrogène (qui est ensuite considéré comme « zéro-émission » car elle n’émet que la vapeur d’eau). Pour l’instant, Valeo ne considère pas l’hydrogène comme une priorité : il pourrait servir de prolongateur d’autonomie sur certains véhicules, pourrait être intéressant pour des véhicules dont la durée d’immobilisation est contrainte (et encore faut-il choisir entre l’hydrogène liquide ou comprimé), ou pour optimiser la charge utile des transports logistiques. Il n’a pas évoqué les solutions complémentaires d’intermodalité ou de report modal. Surtout, il a rappellé le très faible rendement de l'hydrogène : un véhicule à batterie exploite 87% de l'énergie produite, un véhicule à hydrogène n'exploite que 22%. Pour rouler à l'hydrogène, il faut produire 4 fois plus d'électricité

On entre désormais dans le sujet principal : le modèle économique, qui change. Pour commencer, on n’a plus forcément besoin de passer par des stations-service pour recharger : ça peut se faire chez soi, au travail, pendant les courses ou autres sorties, donc un potentiel pour réorganiser ses déplacements et développer de nouvelles offres. De plus, avec des besoins en entretiens réduits, d’ici quelques années, les concessions automobiles vont devoir se réinventer. Le plus souvent aujourd’hui situés dans des zones industrielles, elles pourraient demain se retrouver sur des zones commerciales ou d’activité économique (bureaux, intermodalité) et offrir de nouveaux services.

Le mode d’acquisition évolue. Le prix intègre aujourd’hui le coût onéreux de la batterie, qui même si elle tend à augmenter en capacité tout en offrant un meilleur retour sur investissement, incite davantage à des modèles de partage ou de location (LLD, LOA...). Le rapport à la mobilité évolue : davantage des véhicules de plus en plus légers (vélo électrique, trottinette électrique, livraison autonome, quadricycles comme le Citroën AMI..).

Quant au marché du rétrofit, il considère que pour les particuliers, ce serait un marché de niche dont la pertinence s’effacerait avec le renouvellement progressif du parc. Par contre, il aurait toute sa pertinence pour certains véhicules professionnels ayant fait l’objet de coûteuses adaptations (ambulances, camions de pompiers, véhicules réfrigérés, transports des PMR). Même les véhicules de livraison auront tout intérêt économique avec la mise en place des ZFE (Zones à Faible Émissions), afin de pouvoir continuer à exercer dans les zones urbaines.

Cette première partie était suivie par une table ronde. Frédéric SOUMAGNAC (ENEDIS) indiquait que le rétrofit n'était pas économiquement viable pour une flotte pour des raisons de maintenance et de garantie. ENEDIS a déjà une flotte conséquente des véhicules électriques et espère basculer à l'électrique pour les véhicules d'intervention (type Master) dès lors que l'autonomie en charge dépasse au moins 150km/j en cycle mixte.

Image

Régis MORISSON (LA POSTE) a mesuré la bascule économique en Kangoo (où un VE devient plus intéressant qu’un VT) à une tournée de 55km. En ville, cet objectif n'est pas vraiment atteint (mais cela permet de circuler par temps des restrictions anti-pollution) mais il l’est en zone non-urbaine. Il a souligné l'importance d'imposer un stage d'éco-conduite aux conducteurs avant de leur confier un véhicule électrique. Malgré des réticences au début, tous les facteurs veulent rester en électrique (constat partagé par ENEDIS).

En réponse une question du public, Philippe FOLLET (EDF) confirme qu'une électrification massive du parc de véhicules ne nécessite pas une augmentation de la production électrique. Au contraire, selon lui, cela pourrait être bénéfique car cela permet de lisser et décaler la production et la demande avec la V2G (Vehicle-To-Grid, utilisation des batteries comme stockage tampon pour le réseau électrique), même s'il y a des pertes de transformation.

Le thème du début de l’après-midi était l’hydrogène et notamment les entreprises du secteur dans le département de l’Yonne. ACOZE FRANCE est évidemment favorable à toutes les solutions de mobilité zéro-émission, mais attentive à sa production décarbonnée, à l’impact sur le réseau électrique d’un recours massif à l’électrolyse, ainsi qu’à sa sécurité, son stockage et transport, et surtout la confusion engendrée par deux approches (la batterie versus la pile à combustible) qui sèment la confusion et dispersent les investissements. Heureusement, certains arbitrages pragmatiques semblent déjà avoir été compris, même si nous n’avons pas toutes les réponses à nos interrogations.

Faisant référence au Plan Hydrogène du gouvernement (du 8 septembre 2020, d’un montant de 7,2 milliards d’euros sur 10 ans), aucun acteur ne le positionnait comme une solution pour la mobilité individuelle. Dès à présent, l’hydrogène cible clairement les transports lourds (camions, bus, trains, bateaux, avions). Son avantage (à terme, d'où l'investissement en R&D) serait le poids d’une pile à combustible comparée à celui d'une batterie, ce qui permet de garantir une charge utile. Encore une fois, l’intermodalité et le report modal n’ont pas été évoqués.

Ce budget consacré à la recherche & développement autour de l’hydrogène vise également à développer la production décarbonnée, le stockage (éviter les explosions), la sécurité des réservoirs, les métiers de certification, et la distribution. Les liens potentiels avec les énergies renouvelables ont été mis en avant. Toutefois, ACOZE FRANCE a posé la question pour savoir s'il fallait penser déjà à construire de nouvelles centrales pour ne pas se retrouver dans une impasse. La réponse (Hynamics) mettait en avant l'utilisation des énergies renouvelables, tout en concédant que les capacités de production d’électricité (pilotable, sans les aléas de la météo) pourrait poser des problèmes et limiter les capacités de production de l’hydrogène décarbonnée et ainsi ne pas pouvoir répondre à la demande.

Autre constat déjà établi : les stations de distribution d'hydrogène étant coûteuses, elles doivent être multimodales : proches des chemins de fers et des centres logistiques. Une petite station pour desservir une flotte d'une dizaine de bus ne sera pas rentable et nécessiterait une alimentation électrique coûteuse. Il serait très difficile dans ces conditions de mailler le territoire pour les véhicules particuliers.

ACOZE FRANCE a terminé sa journée avec plusieurs échanges avec différents intervenants (notamment ENEDIS et les coûts de raccordements évolutifs au réseau électrique pour des stations de recharge). Déjà partenaire du syndicat des énergies du Seine-et-Marne (SDESM), nous avons voulu échanger avec le syndicat des énergies de l’Yonne (SDEY) pour comparer les approches du maillage départemental en bornes électriques. Le département de l’Yonne est notamment très bien équipé en bornes 50 kW.

Le SDEY est donc une émanation des collectivités et agit au nom des élus locaux. Le premier maillage du territoire a été fait à la demande des élus qui se sont manifestés. C’est ainsi dans une logique de désenclavement que nous retrouvons des bornes isolées mais assez fiables reparties sur le territoire. Nous regrettons par contre l’absence d’un schéma directeur : les emplacements choisis ne sont pas toujours adaptés aux usages (le lieu, les services à proximité tels que des toilettes, commerces ou restauration). Néanmoins, malgré la période de confinement, en 2020 une augmentation forte de la demande a été constatée. Fin 2020 est prévue la validation d’un projet de déployer plusieurs bornes THP (Très Haute Puissance, soit 100 kW ou plus) sur des axes principaux. Il est à noter qu'ACOZE FRANCE a proposé de travailler avec eux sur ces thèmes ; proposition bien accueillie mais affaire à suivre. ACOZE FRANCE est déjà partenaire de FRESHMILE, qui deviendra l’opérateur de ce réseau fin 2020.

Les organisateurs prévoient d’organiser un nouvel événement sur la mobilité électrique en 2021.
Merci d'avance de relire, proposer des ajustements etc. Je n'ai pas eu beaucoup de temps pour préparer dans la foulée de l'événement, j'aimerais pas trop tarder à publier !
Membre du Comité Directeur de l'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission
Nissan Leaf II 40kWh Tekna depuis début 2019

Avatar du membre
alainrvt
Messages : 13014
Enregistré le : 20 janv. 2014 00:00

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par alainrvt » 16 sept. 2020 17:52

Ok pour moi. Cependant, je ne vous pas l'intérêt de parler de Ffauve (info qui reste interne), et une fois pour toute, inscrire ACOZE FRANCE sans l'article devant : on ne dit l'Auchan, la ou le Total, etc...
Président d'ACOZE FRANCE
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Avatar du membre
cbrown
Messages : 1940
Enregistré le : 03 févr. 2019 09:21
Localisation : Sénart, Seine-et-Marne
Contact :

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par cbrown » 16 sept. 2020 18:18

Modifications faites.

C'est noté pour ACOZE FRANCE (il faudrait changer l'en-tête du forum du coup, qui est écrit "AcoZE FRANCE"). J'avais préfixé avec « l' » parce que c'était la contraction de l'Association ... mais ce n'est pas grave, je peux retenir la consigne...

D'autres remarques ? Fotes d'orgotraphe ?
Membre du Comité Directeur de l'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission
Nissan Leaf II 40kWh Tekna depuis début 2019

TomC
Messages : 3746
Enregistré le : 04 juil. 2012 01:00

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par TomC » 16 sept. 2020 19:08

alainrvt a écrit :
16 sept. 2020 17:52
une fois pour toute, inscrire ACOZE FRANCE sans l'article devant : on ne dit l'Auchan, la ou le Total, etc...
Oui, mais on dit la SNCF, l'EDF, l'APAVE, car ce ne sont pas des noms propres, mais des abréviations : la Société Nationale des Chemins de Fer, donc l'ACOZE c'est pareil...
:P

Gavzel
Messages : 1309
Enregistré le : 01 mars 2016 00:00

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par Gavzel » 16 sept. 2020 19:57

Pas faux… Perso, j'aurais eu tendance à dire l'AcoZE France, puisque c'est l'abréviation de l'Association des COnducteurs Zéro Emission (France). Mais bon, ça me semble un détail. :)
Adhérente d'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Le Livre Blanc de l'ACOZE - Support client Chargemap

Avatar du membre
Do_Lefebvre
Messages : 1531
Enregistré le : 12 mai 2018 11:45
Localisation : Rueil-Malmaison
Contact :

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par Do_Lefebvre » 16 sept. 2020 20:00

Idem pour moi. Ce n’est pas un nom propre mais un acronyme qui se substitue à « l’Association ... ».

Nous faisons partie de l’Association et pas de Association...
Adhérent d'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Faites connaitre notre page Linkedin
------------------------------------------------------
Zoe ZE 50 R135 Intens Bleu Céladon DC50 Easy Link 9,3" Pack Hiver
Borne de recharge EVBox Homeline 3,7Kw ZEplug en copropriété

TomC
Messages : 3746
Enregistré le : 04 juil. 2012 01:00

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par TomC » 16 sept. 2020 20:56

Désolé, j'ai oublié l'essentiel: merci pour ce CR très intéressant, avec des intervenants qui semblent bien connaitre leur sujet, ce n'est pas toujours le cas...

Avatar du membre
Do_Lefebvre
Messages : 1531
Enregistré le : 12 mai 2018 11:45
Localisation : Rueil-Malmaison
Contact :

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par Do_Lefebvre » 16 sept. 2020 20:57

Je viens de faire une lecture attentive que je n’avais pas eu le temps de faire dans la journée.

Seule coquille que j’ai repérée dans le 10eme paragraphe Un mot manquant que j’ai mis en gras dans l’extrait ci-dessous :

Au contraire, selon lui, cela pourrait être bénéfique car...

Sinon c’est plutôt une question pour Alain : pourquoi refuser d’évoquer l’échange avec FFAUVE. En parler montrerait que nous sommes ouverts à la discussion. Ne pas le faire ne me semble pas être une bonne solution pour montrer nos différences.
Adhérent d'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Faites connaitre notre page Linkedin
------------------------------------------------------
Zoe ZE 50 R135 Intens Bleu Céladon DC50 Easy Link 9,3" Pack Hiver
Borne de recharge EVBox Homeline 3,7Kw ZEplug en copropriété

Avatar du membre
cbrown
Messages : 1940
Enregistré le : 03 févr. 2019 09:21
Localisation : Sénart, Seine-et-Marne
Contact :

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par cbrown » 16 sept. 2020 21:33

Merci Dominique, correctif intégré.

Faire référence à une rencontre avec FFAUVE ne veut pas dire qu'on est à 100% sur la méthode et les projets, ni qu'on cautionne quoi que ce soit. Le fait de ne pas être adhérent de cette fédération devrait suffire pour souligner cet état de fait. Cela veut juste dire qu'on est ouvert à toute idée qui fait progresser la mobilité zéro émission, sans pensée politique entre entités associatives. Il n'y a aucun projet. Certains pourraient également nous reprocher d'avoir pris contact avec des pétroliers ou des constructeurs d'automobile mais on le fait quand même aussi, pour ouvrir les portes, interpeller et faire progresser.

J'aurais peut-être dû faire comme Stéphane, chercher des partenaires et des financements pour augmenter notre poids. Mais j'ai choisi d'interpeller les acteurs sur les sujets qui nous intéressent, en "mode projet" et non pas en "mode levée de fonds".

En tout cas, une petite photo (vous remarquerez que l'absence de masque est un choix, on n'est pas en face et je l'ai remis aussitôt après) :

Image

Je n'insiste pas pour l'inclure ni pour faire référence, ça ne me fait ni chaud ni froid, je vous laisse décider par concensus ce qu'il faut faire. Ce qui m'importe le plus, c'est la coordination des couleurs et le ruban du badge, c'est bien tombé. :-)
Membre du Comité Directeur de l'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission
Nissan Leaf II 40kWh Tekna depuis début 2019

Avatar du membre
Do_Lefebvre
Messages : 1531
Enregistré le : 12 mai 2018 11:45
Localisation : Rueil-Malmaison
Contact :

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par Do_Lefebvre » 16 sept. 2020 22:28

;) :super:
Adhérent d'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Faites connaitre notre page Linkedin
------------------------------------------------------
Zoe ZE 50 R135 Intens Bleu Céladon DC50 Easy Link 9,3" Pack Hiver
Borne de recharge EVBox Homeline 3,7Kw ZEplug en copropriété

Avatar du membre
alainrvt
Messages : 13014
Enregistré le : 20 janv. 2014 00:00

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par alainrvt » 17 sept. 2020 08:34

Merci Christopher.
Président d'ACOZE FRANCE
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission

Avatar du membre
cbrown
Messages : 1940
Enregistré le : 03 févr. 2019 09:21
Localisation : Sénart, Seine-et-Marne
Contact :

Re: Mobilité électrique Yonne 2020 à Auxerre

Message par cbrown » 17 sept. 2020 11:09

Je n'ai pas compris le sens de la remarque (mais merci pour le merci !). Dois-je publier en l'état ? "ACOZE FRANCE" est-il un nom propre ou un raccourcissement de "l'association..." ? On fait référence ou non à la brève rencontre avec Stéphane ou non (et si oui, on dit quoi et on le met où, avec ou sans photo ? sachant que je ne sais pas si c'est vraiment utile dans un article, ça pourrait aussi être un brève sur notre flux Twitter, un commentaire sur la publication de l'article).
Membre du Comité Directeur de l'ACOZE France
Association des COnducteurs de véhicules Zéro Emission
Nissan Leaf II 40kWh Tekna depuis début 2019

Répondre

Retourner vers « Bourgogne-Franche-Comté »